POUR GUÉRIR SON ARBRE GÉNÉALOGIQUE
 

 Au Nom du Père  et du Fils et du Saint-Esprit.

 V/ Ne vous souvenez pas de nos fautes, Seigneur
R/ Ni de celles de nos pères.

 Prière du Prophète Baruch

Ba 3, 1-8

Seigneur tout-puissant, Dieu d'Israël, c'est une âme angoissée, un esprit ébranlé, qui te crie: Ecoute, Seigneur, aie pitié, car nous avons péché devant toi. Toi, tu trônes éternellement; nous autres, nous périssons pour toujours. Seigneur tout-puissant, Dieu d'Israël, écoute donc la supplication des morts d'Israël, des fils de ceux qui ont péché contre toi, qui n'ont pas écouté la voix du Seigneur leur Dieu de sorte que les malheurs se sont attachés à nous. Ne te souviens pas des fautes de nos pères, mais en cette heure souviens-toi de ta main et de ton Nom. Oui, tu es le Seigneur notre Dieu, et nous voulons te louer, Seigneur. Car tu as mis en nos cœurs ta crainte pour que nous invoquions ton Nom. Nous voulons te louer en notre exil, puisque nous avons écarté de notre cœur toute la méchanceté de nos pères qui ont péché devant toi. Nous voici, aujourd'hui encore, en cet exil où tu nous as dispersés pour être un opprobre, une malédiction, une condamnation, après toutes les fautes de nos pères, qui s'étaient éloignés du Seigneur notre Dieu.

 Notre Père…

Que l’Esprit Saint descende sur moi et me mette dans la disposition de  pardonner les maux qui me viennent de ma famille, pou lui obtenir le pardon de Dieu et sa guérison totale.

Au préalable, je supplie notre Père du Ciel de bien vouloir pardonner tous mes péchés, toutes mes fautes, mais aussi toutes les erreurs qui ont pu l’offenser. Je les regrette du fond du cœur et y renonce de toutes mes forces.

En mon nom propre et pour ma famille proche et lointaine, mais spécialement pour mes ascendants directs, je renonce à Satan, à ses séductions, au monde, au mal et au péché. Je renonce, évidemment, à toutes formes de superstition, à toutes pratiques occultes et « dons » qui pourraient me venir d’eux. Et j’implore le Dieu de miséricorde d’avoir pitié de moi, de mes ancêtres, et de mes descendants.

En premier lieu, je veux pardonner du fond du cœur à ceux qui m’ont fait du mal ; je veux arracher de mon âme tout sentiment d’amertume, de vengeance, de colère ou de mépris. Et si je me souviens que j’ai un reproche à faire à quelqu’un, je lui pardonne et le bénis, comme je pardonne aux membres de ma famille qui ont pu me faire du mal, et je les bénis. Envers mon père et ma mère, s’ils m’en font ou s’ils m’en ont fait dans le passé, je ne veux entretenir aucune trace de ressentiment : je leur pardonne totalement – s’il y a matière – ce qui me revient maintenant à l’esprit. Que Dieu soit loué pour les souffrances endurées et que mon père et ma mère soient en paix dans mon cœur.

Mon Dieu, Notre-Seigneur nous a appris à vous dire : Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés (Mt 6, 12), faites briller votre visage sur tous mes ancêtres et, dans votre grande miséricorde, pardonnez leurs erreurs. Je vous le demande par le même Jésus-Christ, votre Fils et notre Sauveur qui, étant Dieu, vit et règne avec vous en l’unité du Saint-Esprit dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Je supplie maintenant le Seigneur Jésus de bien vouloir recouvrir de son Sang Précieux et purifier toutes les générations de ma famille qui en ont besoin :

1. S’il s’est produit que parmi mes ascendants, certains se soient livrés à l’occultisme, au spiritisme, à la magie ou à une forme quelconque de divination, ou encore aient appartenu à des sectes sataniques et condamnées par l’Église, en particulier à la franc-maçonnerie, dans votre grande bonté, Seigneur, daignez leur pardonner.

Au nom de Jésus et par mon saint Baptême, je renonce et m’oppose formellement à ces agissements. Je vous demande, ô Père, de trancher la puissance maléfique qui pèserait sur ma génération au travers de toutes ces pratiques. Que soient anéantis : tous les mauvais sorts, les enchantements ou les désirs maléfiques, ainsi que toutes les malédictions, la sorcellerie, les maux héréditaires connus ou inconnus. Je m’oppose aussi à tous les pactes sataniques et à toutes les attaches spirituelles avec les forces du mal, en particulier avec la franc-maçonnerie. Veuillez, Seigneur, casser la transmission de tous les liens diaboliques au travers de mes ascendants, de mes contemporains et de mes descendants.

Je renonce à toutes les façons par lesquelles Satan a pu prendre un pouvoir quelconque sur ma famille et vous prie de casser, Seigneur Jésus, la chaîne et les liens mentaux que toutes ces opérations sataniques passées ont pu forger à travers mes ancêtres. Faites disparaître de moi-même et mes descendants toutes les conséquences provoquées par la fréquentation des sciences ou des sectes occultes. Je dépose à vos pieds, Seigneur, tout ce que mes aïeux ont pu donner au démon. Avec votre permission, je reprends aujourd’hui le terrain cédé à Satan et le remets sous votre royauté. Faites, Seigneur, que les membres de ma famille ne recherchent désormais en tout que votre sainte volonté.

Permettez que les eaux de mon Baptême refluent sur les générations passées de mon arbre généalogique. Et vous, notre Père céleste, permettez au Sang de Jésus qui purifie et qui donne la vie, d’arroser, d’imprégner et de recouvrir chacune de ces générations : la 1ère, la 2e, la 3e, la 4e, la 5e en remontant jusqu’aux temps primordiaux. Oui, Père, permettez que le Sang de votre Fils bien-aimé coule de la Croix au travers de mes ancêtres jusqu’à la génération qui en a besoin, les touchant, les guérissant et les purifiant tous.

À cette heure, je dresse et plante la Croix de Jésus-Christ dans ma personne et dans toutes les générations qui m’ont précédé(e), afin qu’elle mette un point final aux influences négatives et oppressantes qui se font encore sentir contre moi, en moi ou à travers moi, car vous avez dit : Mon Sang est le Sang de la Nouvelle Alliance, répandu pour la multitude en rémission des péchés (Mt 26, 28).

2. Par le saint Nom de Jésus, je repousse tout ce qui a pu être malheureux et désordonné dans les mariages de ma famille. Je récuse tous les manques d’amour, toutes les pressions qu’ont pu exercer l’un ou l’autre conjoint ou même leurs parents. Arrêtez, Seigneur, tout sentiment de haine, tout désir de mort, toute intention mauvaise, présents dans les unions de ma famille. Anéantissez aussi toute transmission de violence, de vengeance, de rancœur, et tout comportement négatif. Mettez fin à toutes les interférences qui ont pu vicier les bonnes relations, à toutes les formes de tensions familiales et de dureté de cœur. Que par votre saint Nom soient anéanties toutes les tristesses, fruits de mariages malheureux. Pardonnez enfin, ô Père, à mes ancêtres, tous les comportements qui ont pu déshonorer le sacrement sacré du mariage : infidélités, tromperies ou divorces.

Faites qu’aujourd’hui ma famille ne connaisse plus que des unions dans l’harmonie vraie, dans l’amour de vous, dans la loyauté réciproque, la fidélité et la tendresse.

3. Je vous prie maintenant, Seigneur, de purifier ma souche familiale de toutes les blessures dont les enfants ont pu être victimes : fausses couches, avortements, grossesses non désirées ou hors mariage, enfants mal accueillis. Je renonce à tout ce qui nie les valeurs de la vie ; je dis « non » à tous les cas de naissances difficiles, « non » à toutes les conséquences malheureuses de grossesses hors des normes. Enfin, je repousse tous les actes qui ont pu blesser physiquement ou moralement des enfants : moyens anti-conceptionnels, fécondation in vitro, abandon, séquestre, abus d’autorité.

Seigneur Jésus Christ, je vous demande aujourd’hui pardon pour tout le mal que mes ancêtres ont pu causer à leurs enfants. Veuillez guérir toutes ces blessures et mettre un point final à ces mauvais exemples.

Ô notre Père du Ciel, faites que toute ma famille use désormais du mariage selon votre sainte loi, respecte ses enfants, les aime et les élève de façon que vous soit rendue en tout la gloire qui vous est due.

4. De nouveau, je m’incline devant vous, Seigneur, avec les péchés de mes ancêtres : je vous confie, pour y remédier, tous les sillons creusés en profondeur par les péchés d’impureté.

Je refuse toutes les situations et les attitudes qui ont pu blesser la décence : violences, fornications, adultères, incestes, perversions ou abus sexuels. Je renonce aussi à toutes les formes de brutalité, masochisme, sadisme, nymphomanie, luxure, prostitution éventuellement présentes dans ma famille. Je m’oppose enfin à toute agression du même ordre, à tous les désordres de la personne, aux habitudes invétérées et aux déviations du comportement.

Ordonnez, Seigneur, à tout démon qui s’accroche à ces formes d’impureté, Asmodée, notamment, de s’en aller immédiatement, en votre saint Nom. Que le glaive de l’Esprit Saint tranche cette chaîne de liens maléfiques. Je vous supplie, ô Dieu bon, de purifier tous les rapports de ce genre et de guérir de ces déviances mon arbre généalogique tout entier.

5. Que votre Sang Précieux guérisse aussi toutes les maladies mentales qui ont pu laisser des traces dans mes gènes ; tout comportement anormal dans l’histoire de ma famille ; tous les désordres de la personnalité, les complexes, les tares, les blocages, les comportements asociaux, les phobies ; enfin toutes les formes d’auto-destruction et d’habitudes mauvaises (jeu, drogue, alcool, etc.)

Veuillez, ô Père, tout baigner de votre pardon et de votre paix, et répandre sur toute ma famille la santé de l’esprit et du corps, la joie, la clarté, l’équilibre et le sourire.

6. De même, je m’oppose à toutes les affections physiques qui ont pu m’être transmises également par atavisme ou hérédité. Je supplie Notre Seigneur de guérir ma famille tout entière. Que le glaive de l’Esprit Saint tranche tous les liens avec toutes les maladies possibles de mes ascendants, quelque organe corporel qui en soit affecté. Que le Seigneur ne permette pas aux conséquences de ces maladies de se transmettre aux générations à venir.

7. Je veux aussi mettre un barrage à toutes les violences qu’ont pu commettre mes ancêtres : s’ils ont tué, torturé, emprisonné, corrompu, exploité ou volé ; trompé, exercé des cruautés ou du chantage. Que soit mis fin aujourd’hui à toutes ces formes de brutalité.

Mon Dieu, au Nom de Jésus, votre Fils Bien-Aimé, veuillez tranchez toutes survivances de jalousie, d’envie, de vengeance, de colère, de sauvagerie ou de méchanceté. Que mes ancêtres en aient été coupables ou eux-mêmes victimes.

8. Par la puissance du Saint-Esprit, je mets fin aussi à toutes les antipathies ancrées en profondeur dans ma famille : envers les autres, envers elle-même ou envers Dieu ; y compris la haine raciale, le fanatisme religieux ou les affrontements politiques. Veuillez pardonner, ô Père, si le cas s’est présenté chez les miens, et recomposer mon arbre généalogique d’hommes et de femmes remplis d’amour.

9. J’intercède maintenant spécialement pour ceux de ma famille qui sont morts prématurément ou qui ne furent pas aimés ; ceux que l’on n’a pas regrettés ou qui n’ont pas été ensevelis avec les cérémonies convenables et dont la sépulture n’a pas été accompagnée de la charité chrétienne. Je prie aussi pour ceux qui ont connu une agonie interminable ou une fin terrible, en particulier ceux à qui l’on a volé la mort par une forme quelconque d’euthanasie, et ceux qui sont décédés de façon violente : assassinés, empoisonnés, brûlés, poignardés, pendus ou étouffés ; par coup de feu, dans une explosion, sous un bombardement ou à la guerre. Je vous présente aussi, ô Père, mes ancêtres qui sont morts d’une façon inexpliquée, mystérieuse, ou encore qui se sont suicidés.

Faites que cesse dès maintenant la transmission de toute propension vers des morts non naturelles ou atroces. Concédez, ô Dieu Bon, que dorénavant tous meurent dans la sérénité chrétienne, l’amour des leurs, le repentir de leurs péchés, et la paix de Notre Seigneur Jésus Christ.

10. Faites, Seigneur, que nous soyons une famille vraiment unie. Cassez définitivement tout ce qui peut être dans ma lignée motif de mésentente. Rompez, de votre autorité souveraine, toute querelle de famille ou de religion. Arrêtez tout ce qui a pu pousser à abandonner le foyer, les enfants ou les parents. Je m’oppose aussi à tous ceux qui s’enfuirent soit pour se marier soit pour entrer dans une secte. Détruisez, Seigneur, toute tendance à l’isolement, à la solitude et à la fuite.

Que votre Cœur qui pardonne enveloppe de son amour tout mon arbre généalogique et en refasse l’unité. Et qu’en vous, tous mes ancêtres soient dans l’harmonie et l’affection.

11. Je vous présente aussi, mon Dieu, tous ceux qui ont eu à subir des injustices et des peines sans nom. Que le Sang Précieux de votre Fils scelle les canaux génétiques porteurs des conséquences de la dépravation, de l’esclavage, de la prison injuste, de la pauvreté, du crime ou de quelque répression que ce soit. Aplanissez tous les cas d’injustice sociale ou politique, tous les refus raciaux ou sociaux. Tranchez tous les liens de brutalité ou de rejet des personnes ; guérissez toutes les souffrances, qu’elles aient été causées par le froid, la chaleur, la faim, l’abandon, la trahison, le déshonneur et de quelque façon que ce soit.

Ô Père, faites que l’onction de votre Saint-Esprit s’étende sur toutes les situations malheureuses que mes ancêtres ont pu connaître et en estompe le pénible souvenir ou la transmission délétère. Pardonnez à toutes les personnes qui ont pu en être cause, et faites que ma famille entière connaisse la santé, la justice et la joie.

12. Je m’oppose maintenant à l’idolâtrie sous toutes ses formes. Coupez, Seigneur, les attaches qui me lient aux cas d’idolâtrie qui ont eu lieu dans le passé : oui, je les refuse et renonce aux idoles que peuvent avoir été : l’argent, les honneurs, le titre, les apparences, le pouvoir, la maison, les bijoux, les êtres, les propriétés, les animaux et quelque possession que ce soit.

Pardonnez, ô Père, tout cela et faites que ma lignée n’ait qu’un seul choix, celui que je prends aujourd’hui : servir le seul Dieu, le Dieu vivant et vrai.

13. Je mets aussi barrage à tous les effets négatifs grevant mon hérédité et qui peuvent avoir eu pour origine la différence et les différences. Coupez, Seigneur, la transmission des blessures qui ont pu provenir de la diversité de langues, de cultures, de races, ou encore de complexes divers. Mettez fin à toute fausse honte engendrée par des défauts naturels, des difformités physiques, des enfants anormaux ou retardés dans leur croissance.

Ô Père, je vous prie, tranchez tout ce qui peut s’être transmis à travers les générations par rapport à ces différences ou à d’autres encore. Pardonnez à ceux qui en furent la cause ou à ceux qui les ont mal vécues. Que votre amour infini pénètre ma lignée, l’imbibe et la guérisse complètement de ses disgrâces. Et soyez-en remercié.

14. Je refuse maintenant la transmission de tous les désordres de la communication : non-dits, incompréhensions, entêtements, mais aussi : défauts de la parole, en particulier le bégaiement. Je m’oppose tout spécialement aux péchés de la langue lourds de conséquences : aux blasphèmes, aux méchancetés, aux mensonges ; je m’oppose de toutes mes forces aux offenses verbales, et en particulier à toutes les malédictions qui ont pu, dans le passé, être proférées par des membres de ma famille.

Pardonnez, ô notre Père, guérissez notre langue et ne permettez pas que nous subissions davantage les conséquences de ces très graves péchés.

15. Je mets barrage à tous les états d’âme malsains, à tous les malaises profonds provoqués par des sentiments d’indignité, d’inutilité ou de tristesse incoercible. Guérissez, mon Dieu, les cœurs brisés par la solitude ou le désespoir. Coupez toutes les racines de la dépression, des traumatismes émotifs ou paralysants. Je dis « non » à toute opposition de principe, à toute amertume, à tout ressentiment et à tout refus de pardonner.

16. Seigneur, si enfin, à quelque degré que ce soit, ma famille ou certains de ses membres ont été fortement enviés, blasphémés, maudits ou maléficiés de quelque façon que ce soit (de leur vivant ou déjà morts), dans votre grande bonté, veuillez casser toutes rémanences et effets négatifs hérités de ces malédictions ou de ces maléfices.

Au Nom très Saint de Jésus, je renonce à toutes ces voies de passage du mal, à toutes les négativités héritées, à toutes les frustrations d’amour, maintenant et au cours du passé, dans ma famille.

Je vous supplie, Père Très-Saint, de libérer mes ancêtres directs et indirects de toutes leurs fautes. Veuillez leur pardonner tous leurs péchés afin qu’ils trouvent grâce à vos yeux et que soient coupées toutes les racines mauvaises, cassés tous les liens et détruites toutes les conséquences délétères qui pèsent sur moi-même et sur les miens. Que le Sang de Jésus recouvre toute ma lignée et la purifie. Que l’Esprit Saint, l’Esprit d’Amour, guérisse les blessures familiales qui n’ont pas été cicatrisées. Et que mes ancêtres qui sont maintenant auprès de Dieu, intercèdent pour ceux qui ont le plus besoin de sa miséricorde. Je vous le demande, ô Père, en leur nom, au mien et en celui de mes descendants : par la Très-Sainte Vierge Marie, par le patriarche saint Joseph, et par votre Fils Bien-Aimé, Jésus Christ, notre Sauveur et notre Dieu, qui vit et règne avec vous en l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen.

Que soit scellé dans le Sang de Jésus tout le terrain qui vient d’être reconquis !

On asperge d’eau bénite l’endroit où l’on se trouve.

 Car moi le Seigneur ton Dieu,
je suis un Dieu jaloux
qui punis la faute des pères sur les enfants,
sur la troisième et sur la quatrième génération
pour ceux qui me haïssent,
mais qui fais grâce jusqu’à mille générations,
pour ceux qui m'aiment et gardent mes commandements.

 (Ex 20, 5-6 ; Dt 5, 9-10)

Chers visiteurs, chers amis,

Je souhaite instaurer une "Good Newsletter" mensuelle moyennant un abonnement minimum de 90 centimes d'euro. Celle-ci ne sera mise en place que lorsque 1000 personnes s'y seront inscrites. Le but est bien-sûr de diffuser la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, mais aussi d'envisager dans les années à venir la fondation d'un petit centre d'accueil pour les personnes en mal de guérison et de délivrance. J'y songe depuis longtemps déjà. Le témoignage de l'un d'entre vous vient finalement de me pousser en ce 2 mars 2018 à solliciter votre aide par la prière et par des dons. Voici ce que cette personne m'a écrit : "Quand je pense que nous avions invité dans notre groupe de prière en 2004 le prêtre exorciste du diocèse... et qu'il nous avait dit qu'il renvoyait systématiquement les gens vers des psychanalistes ! Il est vrai que ce pauvre prêtre avait bien l'air d'être très troublé lui-même et aurait eu besoin d'un psy ! Cela a été un scandale pour nous (groupe de prière) et avons cherché à parler à l'évêque de [...] Il n'y a pas eu de suite à notre démarche." Ce témoignage n'est hélas pas le seul. J'en ai reçu d'autres du même genre émanant de divers diocèses de France...

Comptant sur votre prière et votre soutien financier, je vous bénis de tout coeur en demandant au Seigneur de vous combler de grâces matérielles, corporelles et spirituelles.

Entrez votre e-mail ci-dessous pour vous inscrire à la Good Newsletter